Mark

Un sentiment d’étrangeté est un festival d’architecture et de cinéma qui propose le temps de six soirées, des projections de films suivies de débats. Du 10 au 18 mai 2019, au Pavillon de l'Arsenal, Paris 4, et à la Biennale d’architecture et de paysage de Versailles, chaque séance explore une thématique soulevée par le sentiment d’étrangeté.



EDITO


Face à une situation, un bâtiment ou un proche, nous avons tous en mémoire un trouble, une incompréhension qui nous envahit, sans qu’il ne soit possible d’en déterminer la raison. Ce sentiment d’étrangeté nous apporte un regard neuf, et ce même sur notre quotidien qui nous est alors donné à réinterpréter. L’architecture, en tant qu’élément constitutif de notre environnement, nous place ainsi dans un état d’esprit d’ouverture propre à reconsidérer le monde. Nous devenons spectateurs, comme au cinéma. Celui-ci a ceci de différent de l’architecture qu’il représente le monde, il en est une interprétation et en mobilise les codes. Architecture et cinéma peuvent déchaîner tout à la fois passion ou méfiance. Le 1er et le 7e art construisent de nouvelles interactions et sont le miroir de nos sociétés.


La banlieue et son architecture de grands ensembles, les métamorphoses du paysage, les sites post-industriels ou encore la fiction d’un conte philosophique, sont autant d’occasions de redécouvrir des moments de cinéma comme des instantanés d’une époque ou d’une pensée architecturale et urbaine.


Les six séances que les entrevues de l’architecture vous propose, sont une opportunité de réunir architectes et cinéastes, mais également sociologues, jardiniers, photographes, écrivains, historiens et enseignants ; pour réfléchir, contribuer aux débats qui bouleversent nos sociétés et comme nous le voyons, transcendent les générations et les disciplines.


Les entrevues de l’architecture vous souhaite d’excellentes projections et des débats instructifs

.
Mark
les entrevues de l’architecture - 2018 - Paris